Premier corps de métier qui intervient dans un chantier de construction, le maçon est un spécialiste à part entière, qui occupe une grande place dans la réalisation des travaux. Pour être plus exact, le maçon est celui qui exécute les gros œuvres sur des constructions neuves ou sur des travaux de rénovation de grande envergure. Cela signifie que le maçon doit avoir des qualifications strictes. Et pour cela, ses compétences doivent être acquises suite à des études et des expériences significatives. On vous explique tout.

Les principales activités d’un maçon

Selon l’importance du chantier, le maçon peut travailler seul ou en équipe. Mais quoi qu’il en soit, il intervient après la préparation du sol et le terrassement. Ainsi, il crée la structure du bâtiment. Donc, son rôle est de mettre en œuvre des structures horizontales, assembler et positionner les éléments d’armature d’un béton. Il s’occupe aussi de la fabrication et de la pose des coffrages avant de couler le béton et les autres mortiers. Par la suite, il doit maçonner les murs par assemblage des matériaux grâce à des liants.

En outre, c’est également le maçon qui se charge de préparer et d’appliquer les enduits sur les différentes surfaces intérieures et extérieures du bâtiment. Et pour finir, il réalise les ouvertures telles que les portes et les fenêtres dans la maçonnerie.

Les qualités requises pour être maçon

Étant donné que le maçon s’occupe des travaux très techniques lors de la construction, il doit être en possession de certaines qualités et compétences. En tout premier lieu, il doit être en mesure de maitriser les matériaux et les outils qu’il doit utiliser pour la réalisation de la construction. Par la suite, il se doit d’avoir des compétences prouvées en matière de techniques de maçonnerie, coffrage, ferraillage, moulage, réalisation de pièces en béton armé, en plâtre, etc.

En outre, le maçon doit être capable de lire le plan élaboré par l’architecte, avoir des connaissances en résines et mortier ainsi qu’aux règles et consignes de sécurité sur un chantier. Et bien entendu, il doit être en bonne condition physique, avoir un sens de l’équilibre et être habile au travail en hauteur.

Comment devenir maçon ?

Il est possible de devenir maçon seulement grâce à l’apprentissage et aux expériences qu’un individu peut acquérir selon son parcours. Cependant, pour pouvoir s’affirmer en tant que professionnel, le maçon doit suivre une série de formations. CAP maçon, CAP constructeur en béton armé, BP maçon, BEP aménagement et finition, Bac pro Intervention sur le patrimoine bâti, BTS bâtiment, etc. : ce sont les différents diplômes pouvant être obtenus après les études en maçonnerie.

Le maçon peut intervenir sur divers types de chantier, que ce soit sur des bâtiments anciens ou modernes, individuels ou collectifs. Il peut également s’agir d’une nouvelle construction, d’une rénovation ou d’une démolition. Cela signifie qu’une grande variété de techniques peut être utilisée. Et c’est justement la raison pour laquelle le maçon doit être en mesure de maitriser plusieurs domaines dans la construction.